Sylviculture

La vie de l’arbre

La vie d’un arbre est ponctuée d’étapes essentielles au bon développement de la forêt. De la plantation à la coupe, en passant par l’entretien, c’est tout le savoir faire de l’Homme qui esquisse la forêt de demain.

> La plantation

Ce sont les hommes qui façonnent nos forêts.

Le terrain, sa pente, son inclinaison, son altitude, la richesse du sol, le climat, font qu’on ne plante pas n’importe quelle espèce n’importe où. Mais le facteur environnement compte aussi…
Planter un arbre, c’est un métier !

Il ne faut pas oublier que c’est une graine qui est le point de départ des jeunes plants. Il convient donc au forestier de bien choisir le semencier qui sera capable de lui fournir une graine de qualité, issue de peuplements reconnus pour la beauté de leurs arbres, rectitude des fûts etc…
Aujourd’hui la gestion des forêts est à la fois une gestion économique et écologique. Le propriétaire plante les arbres les mieux adaptés au terrain dans le souci d’obtenir un bois de qualité.

> La gestion et l’entretien

Sans la main de l’homme la forêt serait plus hostile.

Si en forêt l’homme n’avait pas une action de gestion dans le respect de toutes ses fonctions économiques, sociales et environnementales, la forêt ne serait pas ce petit coin de nature où nous aimons tant respirer le bon air.
Sans la main de l’homme la forêt serait plus hostile.
L’arbre est un être vivant fragile, sensible à la végétation concurrente (Genêts, fougères…), qui nécessite d’être protégé et entretenu tout au long de sa jeunesse.

L’intérêt des éclaircies

Indispensables, les coupes de bois contribuent à la bonne santé et à la beauté de la forêt. Comme le jardinier éclaircit ses semis, le forestier doit extraire certains sujets.

Réaliser des éclaircies consiste à faire des choix judicieux pour sélectionner des arbres qui donneront de beaux fûts (troncs élancés de grande qualité). Les arbres qui gêneront leur croissance seront coupés pour être valorisés par l’industrie.

Les arbres restants s’épanouissent alors et donnent un matériau de qualité aisément valorisé.

Parce que nos forêts sont gérées de façon dynamique et durable, exploitées de façon rationnelle dans le souci du maintien des écosystèmes forestiers, le bois constitue une ressource inépuisable.

L’exploitation

La récolte, stade souvent décrié, est indispensable à la vie de la forêt.

Les coupes d’arbres sont tout à fait normales et nécessaires. Comme tout être vivant, un arbre naît, vit et meurt. Couper des arbres favorise la croissance de la forêt et permet son renouvellement régulier.

Depuis l’Antiquité, l’homme a toujours exploité la forêt, utilisant le bois pour se loger, se chauffer, parcourir les océans, fabriquer des outils de travail et améliorer son cadre de vie.
À travers les siècles, l’art sous toutes ses formes lui a toujours fait une large place.